Calendrier 2015

1002537_824780484239124_1798574597858860735_n

Au menu de cette nouvelle année, de nombreuses courses dont 3 qui regroupent BGDC, 2cv et Funcup; pour ceux qui sont adeptes des différentes catégories, ces WE seront bien remplis! Le BNLL sera présent en 2cv Cup avec ses 2 voitures, ainsi qu’en BGDC avec la clio n°59 et n°65 de Bruno VanMarsenille.

Calendrier à télécharger sur le lien : Calendrier 2015

 

 

Publicités

24h 30ème édition – Un goût de trop peu, mais 3 voitures dans le top 10 !

Cette 30ème édition des 24h02CV s’annonçait comme un grand cru avec 60 voitures au départ dont près de 40 en catégorie hybride, catégorie des voitures jouant la victoire au général.

Elle le fut, mais d’une façon exceptionnelle avec une suspension de course de près de 9h en raison d’un brouillard dense et persistant, une première en 30 éditions !

Le WE avait bien commencé lors des essais libres, les 4 voitures engagées par le BNLL ne connaissaient aucun problème technique et pouvait s’attaquer aux essais qualificatifs et à la course en pleine confiance.

La séance qualificative était délicate pour les voitures visant les 1ères lignes car pour cette séance ainsi que les 6 premières heures de courses, les 2CV devaient partager la piste avec 40 Funcup. Avec 100 voitures en piste, bénéficier de quelques tours clairs relevait du miracle.

La n°6 de Orran, Boaz, Bruno Van Marsenille et Phil Myatt s’en sortait le mieux avec une 4ème place, la n°42 de Philippe Simon, Benoit Car, Stéphane Lacoste, Martin Lachaud et Marc Coppieters signait le 6ème temps, la n°65 de Thierry Delatre, Daniel Roustan, Raphael VDS et Fabien Deplanche intégrait le top 10 alors que la n°74 de Christian Fosseur, Jean-Marie Margreve, Claude et Bernard Crespin pour leur 1ère participation au 24h02CV se plaçait en milieu de grille avec le 30ème temps.

1902824_10152515915043473_7158484191855120512_n

Le départ se déroulait sans encombre pour les 4 voitures du team, cependant la n°65 rentrait au stand pour un problème de moyeu avant au bout de quelques minutes seulement. L’intervention était extrêmement rapide et ne lui coûtait qu’un tour.

Après moins d’une heure de course, la pluie s’abattait sur le circuit. Avec le trafic très dense des 60 2CV et des 40 Funcup dont certains pilotes se faisaient remarquer et parfois sanctionner pour un pilotage trop agressif, la course devenait très délicate. La n°6 et la n°65 s’en sortait sans aucun dommage, la n°42 était accrochée par une Funcup mais pouvait poursuivre sans repasser par les stands mais avec un train avant faussé jusqu’à la fin de l’épreuve. La n°74 sortait et tapait un mur de pneus dans la soirée mais pouvait cependant rentrer aux stands par ses propres moyens. Elle reprenait la piste, remise en état, après un long arrêt en 50ème position pour ne connaitre ensuite aucun incident et remonter jusqu’à la 27èmeplace finale.

Au bout de 7 heures de course, alors que la piste redevenait sèche et que le trafic redevenait plus calme avec la fin de l’épreuve des Funcup, la n°6 occupait la 3ème position, la n°42 la 7ème et la n°65 était remontée en 9ème position à seulement 2 tours de la tête.

L’orage était passée, pour ces 3 voitures c’était le moment de passer à l’attaque, le cœur de la nuit sur une piste sèche devait être l’occasion de regagner les toutes premières places.

10703697_667260373372079_1146151497431610954_n

Malheureusement le brouillard qui était d’abord épars devenait extrêmement dense dans plusieurs secteurs du circuit et après de nombreuses rotations sous safety car la course était finalement interrompue vers 1h du matin. La situation météorologique n’évoluait pas durant toute la nuit et il fallait attendre le retour du soleil pour que le brouillard se dissipe peu à peu.

La course était finalement relancée aux alentours de 10h du matin pour les 7h restantes. A 6 heures de l’arrivée, la n°42 était 3ème suivi de la N°6 à quelques secondes, les 2 étant à un peu moins de 2 tours de la tête de la course. Le rythme était bon mais déjà il était clair que si les 2 voitures de tête, la n°44 de Renaud, Malcause, Orel, Gaban et la n°29 de Van Gysegem, Istas, Beaufort, Colette ne connaissaient aucun problème, il serait impossible d’aller les chercher à la régulière.

Ce fut ainsi et au contraire c’est le BNLL qui connut 2 alertes, tout d’abord la n°42 qui fut victime de coupures moteur qui lui coutaient 1 tour puis la n°6 qui était victime d’un léger accrochage avec une autre voiture en perdition.

A l’arrivée la n°6 décrochait la dernière marche du podium à 1 tour, suivie en 4ème position de la n°42, la n°65 terminant à la 7ème place.

10689866_10152544585864620_5139581906079214849_n

10548017_10152544580309620_6458878742825452746_o

Le tir groupé du BNLL avec 3 voitures dans les 10 dont un podium et une 4ème qui n’a connu aucun problème mécanique illustre la fiabilité du matériel et des hommes mais cette 30ème édition tronquée des 24h02CV laisse un goût d’inachevé, avec 9h de plus sur la piste, le résultat aurait pu être bien meilleur !

24h 2cv 2014 – 30ème édition

Victoires à Spa en 2012, en 2013, victoires outre-manche en 2012, 2013 et 2014…Le BNLL est l’équipe à battre pour cette 30ème édition comme annoncé dans le communiqué de presse du 2CVRT, organisateur de l’épreuve.

2013.10.24.5224H02cvSpa201232

Le team pourra s’appuyer sur 3 équipages expérimentés tous légitimement candidat à la victoire.
Voiture n°65: Thierry Delatre, Daniel Roustan, Raphael VDS et Fabien Deplanche.
Voiture n°6 Team Miko/BNLL : Orran, Boaz, Bruno Van Marsenille et Phil Myatt, tous les 4 déjà vainqueurs des 24h02CV.
Voiture n°42 : Philippe Simon, Benoit Car, Stéphane Lacoste, vainqueurs en 2012 accompagnés de Martin Lachaud et Marc Coppieters.

Un nouvel équipage participera à ses 1er 24h sur la n°74, Christian Fosseur, Jean-Marie Margreve, Claude et Bernard Crespin. Il s’agira pour ces 4 pilotes de découvrir et de vivre une expérience de 24h que l’on espère inoubliable. Si la fiabilité de la voiture et de l’équipage est au rendez-vous, une belle place à l’arrivée sera sans nul doute à la clé.

Le team a énormément travaillé ces derniers mois, les pannes rencontrées lors des éditions précédentes ont toutes été analysées, de nombreuses modifications ont été développées, rien n’est laissé au hasard pour cette 30ème édition.
Un paramètre reste malgré tout ingérable, il s’agit de la météo. Cette année il devrait faire doux mais le temps annoncé est très variable avec des possibilités de pluie durant toute l’épreuve.
Capture

Les essais libres se dérouleront dès vendredi. Les essais qualificatifs auront lieu samedi matin et le départ sera donné samedi à 17h (Timing complet du meeting).
Une nouveauté cette année, la course sera diffusé en LiveStream avec plusieurs caméras fixes, une caméra dans les stands et les commentaires officiels. Diffusion à retrouver sur http://cmgtv.be/live/

Pour ceux qui souhaitent venir nous supporter, le team BNLL se situera dans les stands endurance n° 9, 10 et 11.

A vendredi ou au plus tard samedi 17h pour le départ!

 

Jamais 2 sans 3

Le BNLL associé à son équipe de choc « GT Racing » a encore frappé en terre anglaise.

10603447_624275051026944_29668560214245743_n

Bien que la météo était plus propice au Kitesurf qu’à la course auto, les essais ont débutés vendredi. Ce circuit atypique, situé à quelques centaines de mètre du rivage, a nécessité quelques tours à chaque pilote pour trouver la trajectoire idéale tout en préservant la mécanique. La numéro 65 a cependant montré rapidement des signes de faiblesse, en perdant même une roue sur la piste. Bilan : moyeu arrière droit, échappement et aile arrière endommagés. Le train arrière complet a été remplacé. Cette mésaventure a d’ailleurs empêchée la 65 de briller lors des essais qualificatifs, mais rien de dramatique pour une course de 24h.

la 65, la 129 et les autres…

La course a débutée sur le coup de 14h, heure belge, le samedi. Johnny Lugens prenant le départ et se placant en 2ème position juste derrière la 129 pilotée par Robert VG. La 129, est exceptionnellement équipée d’une boite à crabots à étagement type « course »  et est en phase de test. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les performances sont au rendez-vous. La 65 a toutefois réussi à tenir le rythme avec sa boite origine GSA, plus longue. Les meilleurs temps au tour étaient une fois pour la 65, une fois la 129….qui aura toutefois le dernier mot pour 150 centièmes. Les autres 2cv catégorie Euro, moins performantes, étaient à la régulière rapidement reléguées à plusieurs tours. La fiabilité étant le maitre mot en endurance, tout est possible jusqu’au drapeau à damier.

 Fiabilité :  AG Racing Box et le BNLL –  comme d’habitude

La fiabilité trahira cependant le team Beaufort (129), câble de gaz, amortisseur, soucis électronique…bref, pas de chance mais une satisfaction tout de même, la nouvelle boite de vitesse performante, a tenu le choc. Place libre donc pour la 55 qui a très vite récupéré la 2ème place derrière l’équipage GT Racing BNLL. Dès lors les positions resteront figées jusqu’à la fin de course. la 129 quant à elle mettra un point d’honneur a enchainer les tours chronos pour remonter en 3ème position. Dommage pour les autres teams belges, la 70 CGS, la 72 Piga et la 143 CB Globule victime de leur mécanique, termineront en fin de classement. A noter les performances des nouveaux moteurs Protos, la cylindrée autorisée cette année étant passée à 720cc. Des chronos à 2 sec des meilleures hybrides, voilà qui annonce des 24h de Spa plus qu’animés !

10418477_624278481026601_5020586847744284832_n

Après les 2 victoires à Snetterton, en voici donc une troisième à Anglesey. Bravo aux pilotes GT Racing et à toute l’équipe BNLL !

 

24h in UK

Après quelques semaines de repos, la saison redémarre en terre anglaise, plus précisement à Anglesey.

anglesey

Le BNLL compte bien continuer sur sa lancée des 2 victoires consécutives à Snetterton. Cela permettra également d’affuter encore un peu plus la mécanique en vu des 24h de Spa où bien sûr, la victoire est également l’objectif affiché.

Sera présente la voiture numéro 65, pilotée par Thierry de Bonhome , Johnny Lugens, Guy Brieven, Pierre Kodeck et Jan Galere. Bonne chance à eux!

Pour suivre en live:

http://www.2cvracing.org.uk/24hr-race-info/live-24hr-broadcast

 

Retour sur le Trophée d’Alsace

Comme pour l’épreuve de Mettet, le BNLL était présent en Alsace avec 3 voitures : la n°6 de la famille Mikulinski piloté à nouveau par Boaz et Oran Mikulinski, la n°42 aux mains de Benoit Car, Stéphane Lacoste et Philippe Simon et la n° 65 confiée à Marc Coppieters et Martin Lachaud.

Les essais qualificatifs se déroulaient sur une piste séchante, dans ces conditions piégeuses Benoit Car réalisait une nouvelle fois le meilleur temps, les 2 autres voitures signant les 7 et 8ème temps.

Le départ se passait sans encombre sur une piste sèche et au terme du 1er tour, Oran Mikulinski pointait en tête alors que les 65 et 42 passaient en 8ème et 9ème positions. Philippe Simon au volant de la n°42 augmentait progressivement le rythme pour pointer en 2nde position à la demi-heure de course tandis que Martin Lachaud évoluait en 5ème position sur la n°65.

Au 17ème tour, un déluge s’abattait sur le circuit, Oran contrôlait la situation en tête alors que Philippe Simon rentrait au stand pour passer le relais à Stéphane Lacoste. La n°42 repartait en 8ème position derrière la n°65.
Au 33ème tour, toujours sous la pluie, Stéphane devait malheureusement s’arrêter au stand près de 10 minutes suite à la rupture du câble d’embrayage et repartait en 13ème position avec 5 tours de retard sur la n°6 toujours en tête.
Au 58éme tour, la n°65 devait aussi repasser par les stands quelques minutes afin de régler un problème de vibrations dans la direction.

Un peu après la mi-course, c’est la n°6 qui repassait brièvement par la stand pour régler un problème d’éclairage, plus d’un tour était malgré tout perdu dans l’intervention et la voiture redescendait en 3ème position derrière la 55 d’AG Racing Box et la 111 du JMCE Racing. Oran enchaînait alors une longue série de tours très rapides pour revenir au contact de la tête de course.

A moins d’une heure de la fin de course, un nouvel orage s’abattait sur le circuit, une fois la nuit complètement tombée. La visibilité était quasiment nulle et il s’agissait avant tout pour l’ensemble des concurrents de rester sur la piste avant que la course ne soit neutralisée pendant quelques tours.

Au restart et après les derniers changements de pilote, la n°6 réussissait à reprendre la tête devant la n°111 du JMCE Racing alors que la n°55 d’AG Racing Box rentrait définitivement aux stands pour abandonner sur problème mécanique. La n°42 était 6ème et la 65 7ème, les positions n’allait plus jusqu’à l’arrivée, chacun assurant sa position sur une piste toujours piégeuse.

La famille Mikulinkski remporte ainsi sa 1ère victoire de la saison après les déboires de Mettet où la n°6 avait eu sa course gâchée par un problème d’injection alors qu’elle était en tête.
Les 2 autres voitures du BNLL limitent les dégâts au championnat avec Stéphane Lacoste qui conserve la tête du classement alors que Martin Lachaud reste placé en 5ème place à un seul point du top 3.
Cette course a également permis à tous les pilotes du team d’acquérir de l’expérience sous la pluie, expérience qui pourrait bien utile pour les 24h2CVde Spa car après 3 éditions entièrement déroulées sur le sec, la pluie finira bien par venir !

Résultats du Trophée d’Alsace

BGDC – Zandvoort, les équipages

La saison  du BNLL se poursuit le WE prochain avec la manche du BGDC de Zandvoort.

La Clio Cup n°59 sera comme lors de l’épreuve de Dijon pilotée par Benoît Car et Matthieu De Robiano.
Ils seront épaulés par Kris Cools, pilote disputant régulièrement la championnat VLN (série d’épreuves se déroulant sur le Nürburgring) sur une Porsche GT3 Cup.
A découvrir ci-dessous dans ses œuvres…

Avec un tel renfort, le podium en classe D sera l’objectif affiché du WE.

Le BNLL assurera aussi comme à Spa l’assistance de la Clio Cup n°65 de Bruno van Marsenille qui sera accompagné de Thierry de Latre et Sven Seebach.

2CV Racing Cup : Trophée de Mettet

Après une édition 2013 difficile avec comme meilleur résultat une 14ème place, le BNLL Racing Team arrivait sur le circuit Jules Tacheny de Mettet avec la ferme intention de laver cet échec.

Trois voitures étaient engagées : la n°6 de la famille Mikulinski piloté par Boaz et Oran Mikulinski, la n°42 aux mains de Benoit Car et Stéphane Lacoste renforcés pour cette épreuve de l’expérimenté Edouard De Braekeleer, et la n° 65 confiée au boss Philippe Simon,  ainsi qu’à Marc Coppieters et Martin Lachaud.

Les essais qualificatifs se déroulaient parfaitement pour 2 des 3 voitures. Benoit Car décrochait la  pôle position devant la n°6 des Mikulinski. Du côté de la 65, c’était par contre la soupe à la grimace avec un problème moteur qui allait même l’empêcher de prendre le départ avec le reste du peloton.

mettet 2014  2cv

Au départ Oran Mikulinski  s’élançait parfaitement et virait en tête alors que Benoît Car se voyait dépassé par l’ensemble de la 2ème et de la 3ème ligne. Il remontait très rapidement en quelques virages mais emporté par sa fougue tapait  la n°111, toute nouvelle voiture du team Licops, au freinage du virage « Paquay ». La n°111 pouvait poursuivre sa route mais la voiture du BNLL devait repasser par les stands pour vérifier l’étendue des dégâts. Elle repartait rapidement mais retombait à la 13ème place à un tour de la tête de la course.
Pendant ce temps, la n°6 caracolait en tête sur un rythme élevé et régulier.

A l’arrière du peloton, la n°65 s’était enfin élancée mais avec un retard de 20 tours. Tout espoir de podium était évanoui, la course se transformait en une grande séance d’essais avec également le but de marquer quelques points au championnat en profitant des aléas de course.

Au 36ème tour, consternation  avec le retour au stand au ralenti de la n°6. L’arrêt s’éternisera et après avoir suspecté une casse moteur, un problème concernant l’injection sera finalement identifié. La voiture repartira mais très attardée.

Du coté de la 42, Benoît cravachait dur pour remonter au classement, au moment de passer le relai à Edouard De Braekeleer, la voiture était revenue en 3ème position. Édouard poursuivait sur le même rythme, reprenant quelques dixièmes à chaque tour durant tout son relais. Au 129ème tour, la n°42 finissait par reprendre la tête puis grappillait quelques secondes d’avance sur la n°111 du team Licops.

A 2h du terme de l’épreuve, Stéphane Lacoste prenait le volant pour une fin de course qui s’annonçait très serrée mais dans le même temps la n°111 devait s’arrêter plusieurs minutes. La  victoire semblait donc promise mais la course était encore très longue sur ce circuit très usant pour les voitures et les pneumatiques.

Stéphane se calait au bout de quelques tours sur un rythme un peu plus conservateur afin de préserver la mécanique et les gommes alors que le reste du peloton allait encore connaitre de nombreuses sorties de routes et avaries mécaniques.

Au terme des 5h30 de course, la n°42 de Benoit Car, Stéphane Lacoste et Edouard De Braekeleer franchissait la ligne d’arrivée sans  encombre avec 5 tours d’avance sur les voitures n°13 du team Trapannelle et n°60 du Pacha Racing.

Comme au Trophée des Fagnes en ouverture de la saison, carton plein pour la n°42 avec pole position, victoire et record du tour malgré un début de course délicat.
Les 2 autres voitures du BNLL Racing Team finissaient classées aux 9ème et 15ème rangs avec le 2ème meilleur tour en course pour la n°6.

Rendez-vous pour la prochaine épreuve de la 2CV Racing Cup  le 27 juin en France sur le circuit de l’Anneau du Rhin en Alsace avec  le double objectif de réaliser le doublé après la victoire de 2013 et mais aussi d’amener l’ensemble des voitures au plus haut du classement.

Résultats

« Tous contre BNLL en 2CV Racing Cup » (SpeedActionTv)

« Tous contre BNLL en 2CV Racing Cup

La journée du dimanche débutera par deux séances d’essais libres accessibles à tous les bolides de course (103 dB max), à un tarif défiant toute concurrence. Pour les voitures du BGDC, du BRCC ou de toute autre compétition réclamant un peu de roulage avant de prendre la direction des dunes néerlandaises de Zandvoort, voilà l’occasion rêvée de procéder à une session de réglages à petit prix, mais dans les meilleures conditions de sécurité. Infos à l’adresse circuit@bgdc.be. Petit conseil : ne traînez pas…

C’est la 2CV Racing Cup qui sera à l’honneur à partir de 11h00, avec une qualification de 60 minutes, suivie d’une course de 300 minutes entre 13h00 et 18h00. L’équipe BNLL entamera les débats avec une cote de favorite, Benoît Car, Stéphane Lacoste et Edouard De Braekeleer étant bien décidés à confirmer la tendance de ces derniers mois. Dans les rangs des Hybrides, l’opposition viendra de Phoenix Racing (Santkin-Lugens-Piette), BMR Racing (Blaise-Blaise-Marquet-Marquet), Beaufort 1 (Istas-Beaufort), AG Racing Box (Abrahams-Maes), JMCE Racing 1 (Licops-Peiffer), etc. Quatre Protos (CB Globule Racing Team, Wingrove Racing, Team Benoît André et JRT 126) vont croiser le fer dans le sillage des Hybrides, tandis que la catégorie Améliorées aura l’allure d’un duel entre 2PK Racing Team et Racing Team Gaumais, et que Bio Deuche d’une part, CQS Groep T Racing Team de l’autre, complèteront la liste des partants dans les catégories Classique et Expérimentale.

Pas de doute, ce week-end des 24 et 25 mai, on va voter… sport auto sur le Circuit Jules Tacheny de Mettet ! (Vincent Franssen)   »

Ensemble de l’article :

http://www.speedactiontv.be/Ce_week_end_sur_le_Circuit_de_Mettet_on_votera_sport_auto_-13229-1.aspx

42 Fagnes 2014

2ème course BGDC à Dijon

Pour le BNLL, l’objectif était clair: terminer sans encombres. Le trophée des Fagnes ayant été noirci par l’absence des deux clios à l’arrivée.

A Dijon, revanche a été prise. Les essais libres ont tout de suite démontrés les performances de la clio 59. La 65 quant à elle, revenait sans soucis mécanique cette fois.

Sven prenait le départ sur la 59 amenant la clio à la 14ème place générale après une heure. Benoit et Matthieu assurait les deux derniers relais avec un roulement arrière à la limite de la rupture. Matthieu passait cependant le drapeau à damier en 4ème position.

La 65 quant à elle, décidément malchanceuse, hypothéquait toute chance d’être bien classée suite à la perte de sa courroie d’accessoire…..

A bientôt à Zandvoort, où le BNLL sera également associé au Team DRM (Funcup)

photo2