Archives de Catégorie: Résultats

Dans quelques jours, Dijon Prenois !

Après des années d’attente, les deuchistes peuvent de nouveau venir s’amuser sur le circuit de Dijon. Pour beaucoup de pilotes, il s’agit de l’un des plus beaux circuit du championnat. Reste que malgré cela, il n’y a à ce jour que peu d’engagés. On ne peut dès lors que se demander; que faut-il pour que la discipline soit attractive… niveau tarif, le 2cvrt fait son maximum, mais avec 15 voitures en piste, comment faire moins cher. L’avenir nous dira si la 2cv devra se contenter d’une course de 24h, ou devra t’elle partager la piste avec d’autres catégories, ou encore abandonner les circuits de renom pour d’autres pistes moins onéreuses….

DSC_0118

Le BNLL comme d’autres teams incontournables de la 2cv seront toutefois bien présents. Après le résultat mitigé du Trophée des Fagnes, le BNLL souhaite prendre sa revanche. Pour cela, la 42 sera pilotée par Stéphane Lacoste, Martin Lachaud et Marc Coppieters, la 65 par Philippe Simon, Thierry Debonhome et Benoit Car.

Le BNLL participe également à deux autres manches dans une autre discipline, elle en plein essor. Le BGDC a en effet un nombre de participant impressionnant quasiment à chaque épreuve. Le caractère libre et multimarque, participent vraisemblablement à cet engouement. La clio 59 avec un moteur origine, a marqué les esprits au Trophée des Fagnes avec sa 9ème place au général et 4ème de catégorie. Les deux premières épreuves la propulse proche, voir en tête du championnat BGDC (attente du classement officiel).

_MG_1107

Il sera toutefois difficile de préserver cette position, au vu de la concurrence et des RCZ (1.6turbo) qui figurent également dans la même division. Matthieu et Benoit tenteront donc de ne pas faire d’erreur et de jouer sur la fiabilité et la régularité.

A dans quelques jours, et on l’espère avec de bons résultats!

Belle entrée en matière à Zolder

11025897_608828549249708_2862387784343772891_o

La saison 2015 est enfin lancée ce 15 mars, avec plus de soixante bolides sur le circuit de Zolder. Pilotes et mécanos trépignaient d’impatience !

Malgré une météo instable et une piste piégeuse en début de course, la prudence et le sérieux de l’équipe a permis aux pilotes Benoit CAR, Matthieu DE ROBIANO et Sven SEEBACH d’obtenir une belle 4ème place en cat D1 (1ère Clio avec moteur d’origine).

Rendez-vous le 5 avril à Spa-Francorchamps pour la 2ème épreuve de l’année. Pour l’occasion, Stéphane LACOSTE fera ses débuts en BGDC et remplacera Sven SEEBACH.

pour voir le résumé en vidéo, c’est sur speedactiontv

24h 30ème édition – Un goût de trop peu, mais 3 voitures dans le top 10 !

Cette 30ème édition des 24h02CV s’annonçait comme un grand cru avec 60 voitures au départ dont près de 40 en catégorie hybride, catégorie des voitures jouant la victoire au général.

Elle le fut, mais d’une façon exceptionnelle avec une suspension de course de près de 9h en raison d’un brouillard dense et persistant, une première en 30 éditions !

Le WE avait bien commencé lors des essais libres, les 4 voitures engagées par le BNLL ne connaissaient aucun problème technique et pouvait s’attaquer aux essais qualificatifs et à la course en pleine confiance.

La séance qualificative était délicate pour les voitures visant les 1ères lignes car pour cette séance ainsi que les 6 premières heures de courses, les 2CV devaient partager la piste avec 40 Funcup. Avec 100 voitures en piste, bénéficier de quelques tours clairs relevait du miracle.

La n°6 de Orran, Boaz, Bruno Van Marsenille et Phil Myatt s’en sortait le mieux avec une 4ème place, la n°42 de Philippe Simon, Benoit Car, Stéphane Lacoste, Martin Lachaud et Marc Coppieters signait le 6ème temps, la n°65 de Thierry Delatre, Daniel Roustan, Raphael VDS et Fabien Deplanche intégrait le top 10 alors que la n°74 de Christian Fosseur, Jean-Marie Margreve, Claude et Bernard Crespin pour leur 1ère participation au 24h02CV se plaçait en milieu de grille avec le 30ème temps.

1902824_10152515915043473_7158484191855120512_n

Le départ se déroulait sans encombre pour les 4 voitures du team, cependant la n°65 rentrait au stand pour un problème de moyeu avant au bout de quelques minutes seulement. L’intervention était extrêmement rapide et ne lui coûtait qu’un tour.

Après moins d’une heure de course, la pluie s’abattait sur le circuit. Avec le trafic très dense des 60 2CV et des 40 Funcup dont certains pilotes se faisaient remarquer et parfois sanctionner pour un pilotage trop agressif, la course devenait très délicate. La n°6 et la n°65 s’en sortait sans aucun dommage, la n°42 était accrochée par une Funcup mais pouvait poursuivre sans repasser par les stands mais avec un train avant faussé jusqu’à la fin de l’épreuve. La n°74 sortait et tapait un mur de pneus dans la soirée mais pouvait cependant rentrer aux stands par ses propres moyens. Elle reprenait la piste, remise en état, après un long arrêt en 50ème position pour ne connaitre ensuite aucun incident et remonter jusqu’à la 27èmeplace finale.

Au bout de 7 heures de course, alors que la piste redevenait sèche et que le trafic redevenait plus calme avec la fin de l’épreuve des Funcup, la n°6 occupait la 3ème position, la n°42 la 7ème et la n°65 était remontée en 9ème position à seulement 2 tours de la tête.

L’orage était passée, pour ces 3 voitures c’était le moment de passer à l’attaque, le cœur de la nuit sur une piste sèche devait être l’occasion de regagner les toutes premières places.

10703697_667260373372079_1146151497431610954_n

Malheureusement le brouillard qui était d’abord épars devenait extrêmement dense dans plusieurs secteurs du circuit et après de nombreuses rotations sous safety car la course était finalement interrompue vers 1h du matin. La situation météorologique n’évoluait pas durant toute la nuit et il fallait attendre le retour du soleil pour que le brouillard se dissipe peu à peu.

La course était finalement relancée aux alentours de 10h du matin pour les 7h restantes. A 6 heures de l’arrivée, la n°42 était 3ème suivi de la N°6 à quelques secondes, les 2 étant à un peu moins de 2 tours de la tête de la course. Le rythme était bon mais déjà il était clair que si les 2 voitures de tête, la n°44 de Renaud, Malcause, Orel, Gaban et la n°29 de Van Gysegem, Istas, Beaufort, Colette ne connaissaient aucun problème, il serait impossible d’aller les chercher à la régulière.

Ce fut ainsi et au contraire c’est le BNLL qui connut 2 alertes, tout d’abord la n°42 qui fut victime de coupures moteur qui lui coutaient 1 tour puis la n°6 qui était victime d’un léger accrochage avec une autre voiture en perdition.

A l’arrivée la n°6 décrochait la dernière marche du podium à 1 tour, suivie en 4ème position de la n°42, la n°65 terminant à la 7ème place.

10689866_10152544585864620_5139581906079214849_n

10548017_10152544580309620_6458878742825452746_o

Le tir groupé du BNLL avec 3 voitures dans les 10 dont un podium et une 4ème qui n’a connu aucun problème mécanique illustre la fiabilité du matériel et des hommes mais cette 30ème édition tronquée des 24h02CV laisse un goût d’inachevé, avec 9h de plus sur la piste, le résultat aurait pu être bien meilleur !

Retour sur le Trophée d’Alsace

Comme pour l’épreuve de Mettet, le BNLL était présent en Alsace avec 3 voitures : la n°6 de la famille Mikulinski piloté à nouveau par Boaz et Oran Mikulinski, la n°42 aux mains de Benoit Car, Stéphane Lacoste et Philippe Simon et la n° 65 confiée à Marc Coppieters et Martin Lachaud.

Les essais qualificatifs se déroulaient sur une piste séchante, dans ces conditions piégeuses Benoit Car réalisait une nouvelle fois le meilleur temps, les 2 autres voitures signant les 7 et 8ème temps.

Le départ se passait sans encombre sur une piste sèche et au terme du 1er tour, Oran Mikulinski pointait en tête alors que les 65 et 42 passaient en 8ème et 9ème positions. Philippe Simon au volant de la n°42 augmentait progressivement le rythme pour pointer en 2nde position à la demi-heure de course tandis que Martin Lachaud évoluait en 5ème position sur la n°65.

Au 17ème tour, un déluge s’abattait sur le circuit, Oran contrôlait la situation en tête alors que Philippe Simon rentrait au stand pour passer le relais à Stéphane Lacoste. La n°42 repartait en 8ème position derrière la n°65.
Au 33ème tour, toujours sous la pluie, Stéphane devait malheureusement s’arrêter au stand près de 10 minutes suite à la rupture du câble d’embrayage et repartait en 13ème position avec 5 tours de retard sur la n°6 toujours en tête.
Au 58éme tour, la n°65 devait aussi repasser par les stands quelques minutes afin de régler un problème de vibrations dans la direction.

Un peu après la mi-course, c’est la n°6 qui repassait brièvement par la stand pour régler un problème d’éclairage, plus d’un tour était malgré tout perdu dans l’intervention et la voiture redescendait en 3ème position derrière la 55 d’AG Racing Box et la 111 du JMCE Racing. Oran enchaînait alors une longue série de tours très rapides pour revenir au contact de la tête de course.

A moins d’une heure de la fin de course, un nouvel orage s’abattait sur le circuit, une fois la nuit complètement tombée. La visibilité était quasiment nulle et il s’agissait avant tout pour l’ensemble des concurrents de rester sur la piste avant que la course ne soit neutralisée pendant quelques tours.

Au restart et après les derniers changements de pilote, la n°6 réussissait à reprendre la tête devant la n°111 du JMCE Racing alors que la n°55 d’AG Racing Box rentrait définitivement aux stands pour abandonner sur problème mécanique. La n°42 était 6ème et la 65 7ème, les positions n’allait plus jusqu’à l’arrivée, chacun assurant sa position sur une piste toujours piégeuse.

La famille Mikulinkski remporte ainsi sa 1ère victoire de la saison après les déboires de Mettet où la n°6 avait eu sa course gâchée par un problème d’injection alors qu’elle était en tête.
Les 2 autres voitures du BNLL limitent les dégâts au championnat avec Stéphane Lacoste qui conserve la tête du classement alors que Martin Lachaud reste placé en 5ème place à un seul point du top 3.
Cette course a également permis à tous les pilotes du team d’acquérir de l’expérience sous la pluie, expérience qui pourrait bien utile pour les 24h2CVde Spa car après 3 éditions entièrement déroulées sur le sec, la pluie finira bien par venir !

Résultats du Trophée d’Alsace

2CV Racing Cup : Trophée de Mettet

Après une édition 2013 difficile avec comme meilleur résultat une 14ème place, le BNLL Racing Team arrivait sur le circuit Jules Tacheny de Mettet avec la ferme intention de laver cet échec.

Trois voitures étaient engagées : la n°6 de la famille Mikulinski piloté par Boaz et Oran Mikulinski, la n°42 aux mains de Benoit Car et Stéphane Lacoste renforcés pour cette épreuve de l’expérimenté Edouard De Braekeleer, et la n° 65 confiée au boss Philippe Simon,  ainsi qu’à Marc Coppieters et Martin Lachaud.

Les essais qualificatifs se déroulaient parfaitement pour 2 des 3 voitures. Benoit Car décrochait la  pôle position devant la n°6 des Mikulinski. Du côté de la 65, c’était par contre la soupe à la grimace avec un problème moteur qui allait même l’empêcher de prendre le départ avec le reste du peloton.

mettet 2014  2cv

Au départ Oran Mikulinski  s’élançait parfaitement et virait en tête alors que Benoît Car se voyait dépassé par l’ensemble de la 2ème et de la 3ème ligne. Il remontait très rapidement en quelques virages mais emporté par sa fougue tapait  la n°111, toute nouvelle voiture du team Licops, au freinage du virage « Paquay ». La n°111 pouvait poursuivre sa route mais la voiture du BNLL devait repasser par les stands pour vérifier l’étendue des dégâts. Elle repartait rapidement mais retombait à la 13ème place à un tour de la tête de la course.
Pendant ce temps, la n°6 caracolait en tête sur un rythme élevé et régulier.

A l’arrière du peloton, la n°65 s’était enfin élancée mais avec un retard de 20 tours. Tout espoir de podium était évanoui, la course se transformait en une grande séance d’essais avec également le but de marquer quelques points au championnat en profitant des aléas de course.

Au 36ème tour, consternation  avec le retour au stand au ralenti de la n°6. L’arrêt s’éternisera et après avoir suspecté une casse moteur, un problème concernant l’injection sera finalement identifié. La voiture repartira mais très attardée.

Du coté de la 42, Benoît cravachait dur pour remonter au classement, au moment de passer le relai à Edouard De Braekeleer, la voiture était revenue en 3ème position. Édouard poursuivait sur le même rythme, reprenant quelques dixièmes à chaque tour durant tout son relais. Au 129ème tour, la n°42 finissait par reprendre la tête puis grappillait quelques secondes d’avance sur la n°111 du team Licops.

A 2h du terme de l’épreuve, Stéphane Lacoste prenait le volant pour une fin de course qui s’annonçait très serrée mais dans le même temps la n°111 devait s’arrêter plusieurs minutes. La  victoire semblait donc promise mais la course était encore très longue sur ce circuit très usant pour les voitures et les pneumatiques.

Stéphane se calait au bout de quelques tours sur un rythme un peu plus conservateur afin de préserver la mécanique et les gommes alors que le reste du peloton allait encore connaitre de nombreuses sorties de routes et avaries mécaniques.

Au terme des 5h30 de course, la n°42 de Benoit Car, Stéphane Lacoste et Edouard De Braekeleer franchissait la ligne d’arrivée sans  encombre avec 5 tours d’avance sur les voitures n°13 du team Trapannelle et n°60 du Pacha Racing.

Comme au Trophée des Fagnes en ouverture de la saison, carton plein pour la n°42 avec pole position, victoire et record du tour malgré un début de course délicat.
Les 2 autres voitures du BNLL Racing Team finissaient classées aux 9ème et 15ème rangs avec le 2ème meilleur tour en course pour la n°6.

Rendez-vous pour la prochaine épreuve de la 2CV Racing Cup  le 27 juin en France sur le circuit de l’Anneau du Rhin en Alsace avec  le double objectif de réaliser le doublé après la victoire de 2013 et mais aussi d’amener l’ensemble des voitures au plus haut du classement.

Résultats

Trophée des Fagnes : 1ère course en BGDC

Fort de son expérience dans le monde de la 2cv de course, le BNLL a décidé de tenter l’expérience BGDC. En résumé après ce premier WE de course, on peut dire que le potentiel est bien là. La clio 3 Cup acquise l’année passée a d’abord  montrée sa vitesse durant la journée d’essai du vendredi (2:57 en pneumatiques semi-slicks).

DSC02932

De bonne augure pour la journée du lendemain qui a toutefois débutée sur une piste humide. Toujours en pneus homologués route, la n°59 s’est qualifiée samedi matin en 36ème position. La clio n°65 de Bruno VanMarsenille, dont le BNLL assurait l’assistance, s’est quant à elle placée 34ème sur la grille.

Après une mise en grille un peu compliquée avec plus de 70 voitures , le départ lancé était donné à 14h30 avec moins d’un tour pour chauffer les pneus, autant dire que les premières minutes de courses, la prudence était de mise.


Une belle remontée durant la première heure de course…..

Au volant des 2 Clio pour le départ : Benoit Car dans la 59 et Sven Seeback dans la 65.  Au 5ème tour, celles-ci avaient remontées de 10 places, pointant aux alentours de la 20ème plosition. Malheureusement pour Bruno et son coéquipier, un problème moteur stoppera net leur progression dès le 9ème tour. Pour la 59, la remontée continuera jusqu’à la 19ème place au général (sur un septantaine de bolides), 6ème temps de catégorie en 2:53.1. Plein de carburant oblige, après 1h20 de course Philippe Simon prend son relai. Malheureusement pour lui, quelques tours après, une embardée lors d’un dépassement à pleine vitesse (190km/h!) lui vaudra quelques pirouettes et une touchette le long du mur intérieur juste avant le Bus Stop….le triangle et l’essieu arrière endommagé signeront l’arrêt de cette première course en BGDC.

Bilan donc mitigé mais intéressant….l’apprentissage ne fait que commencer, le potentiel est bien là !

Trophée des Fagnes : Victoire en 2CVRacing Cup

Domination totale de BNLL !

42 Fagnes 2014
La 2CV Racing Cup a pris son envol ce dimanche sur le circuit de Spa-Francorchamps avec une course de 4 heures au programme du Trophée des Fagnes. Pas moins de 24 ‘deuches’ étaient au départ d’une épreuve disputée entièrement sur une piste sèche, même si le ciel est resté gris d’un bout à l’autre de la journée.


Après avoir signé le meilleur temps des essais qualificatifs, l’équipe BNLL1 de Marc Coppieters, Stéphane Lacoste et Martin Lachaud s’échappait d’autant plus facilement que sa principale rivale, la #1 de JMCE Racing 1 ne parvenait pas à s’élancer depuis sa deuxième place sur la grille de départ, l’alimentation d’essence se montrant plus que capricieuse. Si le trio Etienne Licops/Julien Licops/Daniel Peiffer prenait finalement sa place dans la ronde, c’était avec 11 tours de retard et sans le moindre espoir d’un podium final. En terminant 16èmes à 10 tours des vainqueurs, ils pouvaient en tous cas avoir des regrets… Dans le sillage plus ou moins lointain de Coppieters/Lacoste/Lachaud, la #46 JCL Driving (José Close/Jean-Pol Lempereur/Pierre Henry de Frahan) parvenait dans un premier temps à prendre le meilleur sur la #120 Pacha Racing (Christophe Marquet/Michael Herr/Christophe Gosselin) et la #29 Beaufort 1 de Robert Van Gysegem et Thierry de Bonhome après une belle lutte à trois. Mais après le premier ravitaillement, JCL Driving rentrait quelque peu dans le rang pour finalement terminer en 6ème position.
Alors que BNLL 1 ne laissait jamais planer le moindre doute pour la victoire finale, le trio Coppieters/Lacoste/Lachaud gérant à la perfection sa course, la lutte pour la médaille d’argent opposait Beaufort 1 et Pacha Racing. Ralentis par un mauvais refroidissement après avoir perdu une écope d’aération, le duo Van Gysegem/De Bonhome se voyait subtiliser la 2ème place à 25 minutes du but par Marquet/Herr/Gosselin.
Au pied du podium après une course régulière, AG Racing Box (Abrahams/Jaminet) devançait Phoenix Racing Team (Santkin/Piette), JCL Driving (Close/Lempereur/Henry de Frahan), les Français de Trapanelle  Compétition (Chenier/De Robiano), JMCE Racing 2 (Munster/Bertho/L. Licops), KIMY Racing (Vigneron/Gasperin/Boulange) et BNLL2 (Fosseur/Margreve/Crespin/Crespin).
Comme au classement général, il n’y a pas eu de grand suspense dans la catégorie Proto. La ‘faute’ à Julien et Philippe Lorquet (JRT 126) qui ont livré une prestation sans faille, le père et le fils terminant même aux portes du top 10 général. Le podium de la catégorie accueillait également le Piga Racing Team, Denys/Franzen/Gaspar accrochant la 2ème place pour leur première course en Proto. Après une panne d’essence et un pneu éclaté, les Britanniques de Winsrove Racing (Dalkin/Wilson) montaient sur la plus petite marche du podium. Longtemps deuxièmes de la catégorie, Courtois/Brethenoux/De Hoe (CB Globule Racing Team) ont perdu le bénéfice d’un bon début de course en étant trahis par leur mécanique dans la dernière heure. Dommage !
On notait encore la 18ème place de la seule Expérimentale au départ, la #85 de CQS Groep T Racing Team pilotée par Bert Longin, Steven Vanhoegarden et Simon Lurkin, et la 20ème position de la #999 Bio Deuche (Potters-Leys-Schellekens), lauréate chez les Classiques. Enfin, malgré de multiples problèmes techniques, le Racing Team Gaumais de Cousin/Cousin/Dropsy s’imposait dans la
catégorie Améliorées devant l’équipe 2PK Racing Team de Willaert/Staelen/Deopere.
C’est le week-end du 25 mai, sur un circuit de Mettet proposant un profil très différent de celui de Spa-Francorchamps, que la 2CV Racing Cup poursuivra sa saison 2014 avant de passer par l’Anneau du
Rhin (Alsace, 27-28/06), l’Angleterre (les 24 Heures d’Anglesey, du 29 au 31/08) et de revenir dans les Ardennes belges pour les incontournables 24H02CV, du 10 au 12 octobre.


2CV Racing Cup / 4 Heures Trophée des Fagnes / Classement final
1. BNLL 1 (Coppieters/Lacoste/Lachaud) ; 2. Pacha Racing (Marquet/Herr/Gosselin) à 1’46’’ ; 3. Beaufort 1 (Van Gysegem/de Bonhome) à 1’56’’ ; 4. AG Racing Box (Abrahams/Jaminet) à 1t. ; 5.
Phoenix Racing Team (Santkin/Piette) ; 6. JCL Driving (Close/Lempereur/Henry de Frahan) ; 7. Trapanelle Compétition (Chenier/De Robiano) ; 8. JMCE Racing 2 (Munster/Bertho/L. Licops) à 2t. ; 9.
KIMY Racing (Vigneron/Gasperin/Boulange) ; 10. BNLL 2 (Fosseur/Margreve/Crespin/Crespin) ; 11. Toiture Honin (Honin/Renaud/Orel) à 5t. ; 12. JRT 126 (Lorquet/Lorquet), 1ers Protos ; 13. BMR
Racing (Blaise/Marquet/Marquet) à 6t ; 14. Piga Racing Team (Denys/Franzen/Gaspar) à 10t. ; 15. Winsrove Racing (Dalkin/Wilson) ; 16. JMCE Racing 1 (Licops/Licops/Peiffer) ; 17. Team Benoit André
(André/Dubois/Businaro) à 12t. ; 18. CQS Groep T Racing Team (Longin/Vanhoegarden/Lurkin), 1ers Expérimental, à 15t. ; 19. CB Globule Racing Team (Courtois/Brethenoux/De Hoe) à 18t. ; 20. Bio
Deuche (Potters/Leys/Schellekens), 1ers Classiques, à 21t. ; 21. Racing Team Gaumais (Cousin/Cousin/Dropsy), 1ers Améliorées, à 27t. ; 22. 2PK Racing Team (Willaerts/Staelen/Deopere)
à 30t. ; 23. De Keyn Isotoit (Willems/De Braekeleer/Neirinck) à 31t. ; 24. VIP OH Team (Pairiot/Brasseur/Remacle) à 63t.

2CVRT

Classement final 2CV Racing Cup RACB

Voilà le classement des pilotes licenciés au Royal Automobile Club de Belgique qui détermine les champions belges.
Les champions RACB 2013 sont donc 2 pilotes du BNLL, Philippe Simon et Benoît Car.
Le vainqueur du classement denomé « Club » qui prend en compte les pilotes de toutes nationalités est Stéphane Lacoste, encore un pilote BNLL !
Classement généneral final RACB 2013

24H02CV : pôle de la n°42 et les 4 voitures sont dans le top 10

Résultats des essais qualificatifs

Le départ sera donné aux environs de 16h40.
Lien direct vers le classement live

Live Timing 24H02CV Spa

Live-timing