24h 30ème édition – Un goût de trop peu, mais 3 voitures dans le top 10 !

Cette 30ème édition des 24h02CV s’annonçait comme un grand cru avec 60 voitures au départ dont près de 40 en catégorie hybride, catégorie des voitures jouant la victoire au général.

Elle le fut, mais d’une façon exceptionnelle avec une suspension de course de près de 9h en raison d’un brouillard dense et persistant, une première en 30 éditions !

Le WE avait bien commencé lors des essais libres, les 4 voitures engagées par le BNLL ne connaissaient aucun problème technique et pouvait s’attaquer aux essais qualificatifs et à la course en pleine confiance.

La séance qualificative était délicate pour les voitures visant les 1ères lignes car pour cette séance ainsi que les 6 premières heures de courses, les 2CV devaient partager la piste avec 40 Funcup. Avec 100 voitures en piste, bénéficier de quelques tours clairs relevait du miracle.

La n°6 de Orran, Boaz, Bruno Van Marsenille et Phil Myatt s’en sortait le mieux avec une 4ème place, la n°42 de Philippe Simon, Benoit Car, Stéphane Lacoste, Martin Lachaud et Marc Coppieters signait le 6ème temps, la n°65 de Thierry Delatre, Daniel Roustan, Raphael VDS et Fabien Deplanche intégrait le top 10 alors que la n°74 de Christian Fosseur, Jean-Marie Margreve, Claude et Bernard Crespin pour leur 1ère participation au 24h02CV se plaçait en milieu de grille avec le 30ème temps.

1902824_10152515915043473_7158484191855120512_n

Le départ se déroulait sans encombre pour les 4 voitures du team, cependant la n°65 rentrait au stand pour un problème de moyeu avant au bout de quelques minutes seulement. L’intervention était extrêmement rapide et ne lui coûtait qu’un tour.

Après moins d’une heure de course, la pluie s’abattait sur le circuit. Avec le trafic très dense des 60 2CV et des 40 Funcup dont certains pilotes se faisaient remarquer et parfois sanctionner pour un pilotage trop agressif, la course devenait très délicate. La n°6 et la n°65 s’en sortait sans aucun dommage, la n°42 était accrochée par une Funcup mais pouvait poursuivre sans repasser par les stands mais avec un train avant faussé jusqu’à la fin de l’épreuve. La n°74 sortait et tapait un mur de pneus dans la soirée mais pouvait cependant rentrer aux stands par ses propres moyens. Elle reprenait la piste, remise en état, après un long arrêt en 50ème position pour ne connaitre ensuite aucun incident et remonter jusqu’à la 27èmeplace finale.

Au bout de 7 heures de course, alors que la piste redevenait sèche et que le trafic redevenait plus calme avec la fin de l’épreuve des Funcup, la n°6 occupait la 3ème position, la n°42 la 7ème et la n°65 était remontée en 9ème position à seulement 2 tours de la tête.

L’orage était passée, pour ces 3 voitures c’était le moment de passer à l’attaque, le cœur de la nuit sur une piste sèche devait être l’occasion de regagner les toutes premières places.

10703697_667260373372079_1146151497431610954_n

Malheureusement le brouillard qui était d’abord épars devenait extrêmement dense dans plusieurs secteurs du circuit et après de nombreuses rotations sous safety car la course était finalement interrompue vers 1h du matin. La situation météorologique n’évoluait pas durant toute la nuit et il fallait attendre le retour du soleil pour que le brouillard se dissipe peu à peu.

La course était finalement relancée aux alentours de 10h du matin pour les 7h restantes. A 6 heures de l’arrivée, la n°42 était 3ème suivi de la N°6 à quelques secondes, les 2 étant à un peu moins de 2 tours de la tête de la course. Le rythme était bon mais déjà il était clair que si les 2 voitures de tête, la n°44 de Renaud, Malcause, Orel, Gaban et la n°29 de Van Gysegem, Istas, Beaufort, Colette ne connaissaient aucun problème, il serait impossible d’aller les chercher à la régulière.

Ce fut ainsi et au contraire c’est le BNLL qui connut 2 alertes, tout d’abord la n°42 qui fut victime de coupures moteur qui lui coutaient 1 tour puis la n°6 qui était victime d’un léger accrochage avec une autre voiture en perdition.

A l’arrivée la n°6 décrochait la dernière marche du podium à 1 tour, suivie en 4ème position de la n°42, la n°65 terminant à la 7ème place.

10689866_10152544585864620_5139581906079214849_n

10548017_10152544580309620_6458878742825452746_o

Le tir groupé du BNLL avec 3 voitures dans les 10 dont un podium et une 4ème qui n’a connu aucun problème mécanique illustre la fiabilité du matériel et des hommes mais cette 30ème édition tronquée des 24h02CV laisse un goût d’inachevé, avec 9h de plus sur la piste, le résultat aurait pu être bien meilleur !

Publicités

Publié le 27 octobre 2014, dans Actu du team, Résultats, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur 24h 30ème édition – Un goût de trop peu, mais 3 voitures dans le top 10 !.

Les commentaires sont fermés.